World Heroes Perfect: The Ultimate Heroes
 
 


fighting game
©1995, SNK/ADK
226 Mbits
Neo·Geo AES


Neo·Geo MVS
Neo·Geo CD
Saturn
PlayStation 2 (World Heroes Anthology)
Wii (Virtual Console)

 
     

World Heroes est l'exemple-type de la série qui a très vite mal supporté le poids des ans, même en ayant droit à de nouveaux épisodes. D'abord World Heroes, à mi-chemin entre le plagiat et la parodie, étonna et plut à nombre de joueurs grâce à son mode Death Match fort original. Puis vint World Heroes 2, se démarquant de la concurrence par un grand nombre de personnages (14, un record à sa sortie) et son mode Death Match encore plus poussé : humour et réalisation de bon aloi étaient au rendez-vous. Enfin, World Heroes 2 Jet ne fut pas du tout concluant : trop timide dans ses nouveautés, sans Death Match et confronté à des concurrents de qualité grandissante (Art of Fighting 2, Fatal Fury Special ou Super Street Fighter II Turbo, pour ne citez qu'eux). Toujours pas de World Heroes 3 à l'horizon, mais un World Heroes Perfect dont le nom semble vouloir conjurer la chute de cette série.

World Heroes
(1992, ADK)
World Heroes 2
(1993, ADK)
World Heroes 2 Jet
(1994, SNK/ADK)

L'histoire est, comme toujours dans World Heroes, très superflue, car étroitement dérivée du scénario du premier opus. Cela fait un an que s'est terminé le sinistre tournoi "Super Battle", mis en place par Zeus. Chaque participant est revenu à ses affaires dans son époque quand arrive une invitation du Dr Brown. Un nouveau tournoi World Heroes est ouvert aux seize partipants du Super Battle de l'année d'avant. Zeus compte profiter de cette occasion pour se venger de sa cuisante défaite. Ce qu'il ignore, c'est qu'un autre danger au moins aussi grand plane sur ce tournoi.

En regardant la petite introduction du jeu (assez banale), on voit que c'est effectivement le grand retour de Dio, le boss de World Heroes 2.


Aucun mode de jeu n'est à choisir. Pas de Death Match ou de The Forging of Warriors, ici il n'y a que le tournoi dans une configuration unique. Il reste tout de même la possibilité de choisir le niveau de difficulté parmi six.

L'écran de sélection des combattants reprend quant à lui exactement la même distribution que World Heroes 2 Jet : les 8 briscards de World Heroes, les 6 arrivants de World Heroes 2 et les sbires de Zeus de World Heroes 2 Jet. Mais alors, quel est l'apport de ce World Heroes Perfect à ce chapitre, allez-vous penser. Eh bien pas grand chose, sauf si on utilise des astuces pour prendre deux personnages de plus contre le CPU. Pour en savoir davantage, on peut consulter cette page d'astuces.

On peut ainsi prendre Neo Dio et Gokû, ce qui nous fait en définitive un total de 2 nouveaux personnages à manier et porte le roster à 18 combattants, 19 avec Zeus.

Neo Dio :
Il s'agit du boss de World Heroes 2, Dio, renommé Neo Dio pour l'occasion. Très agile, avec des coups dévastateurs, il se révèle cependant moins difficile à vaincre que dans le deuxième opus de la série.
Gokû :
Inédit dans World Heroes, Son Gokû est un personnage tiré de la mythologie chinoise, on l'appelle "Sun Wukong" ou encore "Monkey King" car il a une queue de singe.

Zeus :
Le "big boss" de World Heroes 2 Jet répond toujours présent à l'appel. Rapide, ultra-puissant, il est très coriace et vide la barre de santé en quelques secondes. On ne peut l'affronter qu'un seul round en Story, Neo Dio venant troubler la fête.

Les arènes pour combattre ne sont pas attribuées à tel ou tel personnage et sont au nombre de 12. Elles ont la particularité de s'étaler dans le temps de la naissance de la Terre jusqu'au présent, en passant par le Moyen Âge ou le Jurassique.

Genesis
Jurassic Period
The Ice Age
The Stone Age
The Megalithic Age
The Dark Age
Genroku Period
The Industrial Revolution
Great War Period
The Period
Blackness Castle
Final Stage

Les coups de base changent radicalement par rapport aux trois premiers épisodes. Ici, il n'est plus question d'utiliser et et de faire varier la durée de pression pour moduler la force du coup porté. On a désormais trois niveaux de puissance, les coups puissants étant faits avec deux boutons, comme dans les deux premiers Samurai Shodown.
: poing faible
: poing moyen
: poing fort
: pied faible
: pied moyen
: pied fort
Les projections se font avec et parfois pour certains personnages.
La combinaison permet, quant à elle, de provoquer avec une posture de victoire ( ou + ), d'adopter l'attitude quand on perd par Time Over ( + ) ou encore de feindre un KO ( + ).
Enfin est un coup qui varie selon les combattants. Cela pourra être une projection, un contre, un cancel (annulation de coup) ou encore une esquive.

Les coups spéciaux classiques sont toujours de la partie, toutefois ADK a enfin cédé aux sirènes des Desperations Moves. Classiquement, quand la barre de vie clignote en jaune et rouge, on accède à un autre coup bien plus dévastateur. Voici un petit exemple avec Jack. Pour en savoir davantage sur les coups des différents personnages , il y a ce guide stratégique.

Iron Crawl
+
The Great Hero of the Three Kingdoms
+

Autre nouveauté en comparaison de World Heroes 2 Jet, une jauge de pouvoir fait son apparition, elle s'appelle Hero. Elle se remplit quand le combattant donne des coups.

Une fois pleine, on peut optimiser un coup spécial (et un seul dans la liste de coups de chaque combattant). Ici, le requin envoyé par Captain Kidd passe du bleu au doré et s'acharne à mordre quelques secondes celui qui ne se sera pas protégé.

Shark Knuckle
(2 sec) +

La jauge Hero permet également d'augmenter considérablement les dégâts causés par un Desperation Move. Normalement, Captain Kidd pend rapidement son adversaire. Si sa jauge Hero est pleine, son vautour s'invite à la fête et vient picorer le pauvre malheureux (ici Johnny Maximum).

Pirate Punishment
+
au corps à corps

Autre innovation (du moins dans cette série), la garde aérienne. On peut désormais se protéger d'une attaque, même lors d'un saut. Ceci n'est toutefois pas activable quand il s'agit d'un coup spécial en mode Hero ou d'un DM.

Voilà en gros ce qu'apporte ce World Heroes Perfect par rapport à ses trois prédécesseurs. À propos de perfection, voyons s'il mérite son titre...



C'est globalement plutôt joli, le style initial est conservé et poussé encore plus loin dans le travail. Mais voilà, le problème est que ce style commence à dater. On a KOF '94 et '95 qui ont apporté de la nouveauté et Fatal Fury a aussi bien changé avec un épisode 3 tranchant avec ses prédécesseurs. Bref, c'est bien, mais dépassé par ses concurrents contemporains.


Elle est similaire à World Heroes 2 Jet mais en plus rapide. C'est devenu bien nerveux, les personnages comme Dragon ou Ryôkô étant excessivement vifs. Le sol perd son scrolling ligne par ligne pour un ensemble fixe plus classique.


Les musiques, à défaut d'être grandioses, sont variées et collent parfaitement aux différents stages. Les bruitages sont repris pour l'immense majorité de l'épisode précédent : c'est de qualité et assez varié.


Les enchaînements sont plus faciles à exécuter et les Desperation Moves sortent plutôt bien, malgré leurs commandes parfois bien tordues. La jauge Hero apporte de la nouveauté et rend les parties un peu plus intéressantes, bien qu'il n'y ait pas de quoi convertir de nouveaux joueurs à la cause World Heroes. Les coups sortent bien la plupart du temps, sans que ce soit au niveau des références.


18 personnages, quelques modes de jeu, c'est très correct. Le jeu contre le CPU n'est pas très difficile et les versus sont amusants si on ne cherche pas de la haute technicité. Il manque cependant toujours le mode Death Match !




On pourrait croire que World Heroes Perfect sur Neo·Geo CD n'a qu'un seul mode de jeu, à l'instar de la version AES, mises à part les options. Ces options permettent de régler la durée d'une manche et de configurer la manette. En examinant ces options de plus près, on s'aperçoit en définitive qu'il y a trois modes de jeu : MVS, CD et VS. Dans tous les cas on choisit la difficulté comme sur AES.

Le mode MVS est le même que sur MVS (logique) et AES, c'est-à-dire avec 16 personnages de base. Le mode CD est similaire, à ceci près que Son Gokû et Neo Dio sont débloqués d'office. Enfin le VS, à l'instar de la version AES, permet de prendre Zeus moyennant une petite manipulation. Il est à noter que ce versus peut aussi bien être contre un humain que contre le CPU. On peut donc jouer avec Zeus contre le CPU.

Toujours à propos du mode VS, il permet de choisir son adversaire ainsi que l'aire de combat.

La bande-son est, comme toujours avec la série World Heroes, réorchestrée à l'occasion de ce passage sur CD. Les thèmes gagnent pas mal en puissance et deviennent plus affirmés, outre leur qualité supérieure. On a au final des mélodies fort convenables, bien que SNK reste intouchable dans ce domaine. Celle du stage "The Megalithic Age" est disponible en cliquant ici.

S'il n'a pas encore été question des temps de chargement, c'est qu'il n'y a pas grand chose à dire là-dessus : ni trop fréquents, ni trop longs, c'est plus que correct.

Des personnages cachés débloqués de base, de véritables options, Zeus jouable en versus ou contre le CPU, des musiques de qualité supérieure à la cartouche, des temps de chargement très contenus sur Neo·Geo CDZ... Vous l'aurez compris, et au risque d'attirer les foudres des intégristes de l'AES, World Heroes Perfect est carrément meilleur en CD qu'en cartouche.


 
Bilan
 
 

World Heroes Perfect n'est pas parfait, loin s'en faut. Sa réalisation n'est pas à la hauteur de ses concurrents et il peine à se renouveler, tout en oubliant ce qui a fait son succès (le Death Match). Il satisfera les amateurs de la série déçus par l'épisode précédent mais n'est pas assez bien armé convertir d'autres joueurs à la cause World Heroes. Il n'en reste pas moins bien meilleur que World Heroes 2 Jet et constitue un jeu de second choix réussi.


World Heroes est une série qui s'est éteinte avec le Perfect ne s'est un peu prolongée que dans NeoGeo Battle Coliseum. Cet épisode Perfect reste le dernier des quatre et est donc le plus abouti en termes de jouabilité. Cependant, certains trouveront World Heroes 2 plus attachant car il a le Death Match, lui au moins !

Tarma

 
     

   




 

SITES FILS