Super Sidekicks
 
 


football
©1992, SNK
54 Mbits
Neo·Geo AES


Neo·Geo MVS
Neo·Geo CD
PlayStation 3 / PSP (NeoGeo Station)

 
     

Quand commence l'année 1992, il faut bien avouer que niveau football sur Neo·Geo, c'est le désert total. Du baseball, du golf, mais pas de football. C'est pour ça que sort dans un premier temps un jeu façon 2020 Super Baseball. C'est futuriste, c'est robotique, c'est Soccer Brawl. Un vrai régal de brutalité qui laisse un peu les fanas de football plus classique façon Kick Off de côté. SNK finit par combler ce manque avec Super Sidekicks qui propose un jeu versant moins dans le n'importe quoi mais offrant tout de même sa dose de bourrinage !

Côté présentation, rien de bien follichon à se mettre sous la dent : un stade, un tir, un gardien battu. Sympa, mais pas de quoi se lever la nuit pour se la regarder en boucle.


Ce n'est pas avec Super Sidekicks qu'on va être perdu au niveau des commandes. On n'utilise que deux boutons, et . En attaque, sert à faire une passe longue ou à tirer, à passer et en défense sert au tacle glissé et à la charge, disons... très virile !

Les options se réduisent au strict nécessaire, ne vous attendez pas à de la simulation dans laquelle on traîne des heures à paramétrer le jeu : temps de jeu et difficulté, c'est tout.

Après il y a plusieurs modes : SNK Cup (une coupe), VS Mode (jeu à 2) et Exhibition Mode (match amical). On a le choix entre 12 équipes nationales dans la SNK Cup et 13 dans les deux autres modes de jeu. La 13ème équipe est en fait la Super Stars Team, une équipe formée des meilleurs joueurs.

Le tournoi se présente ainsi : 2 poules de 6 équipes, demi-finales et finale. On est très loin du déroulement de la vraie Coupe du Monde mais avec 12 équipes, difficile de faire mieux.

Les grandes équipes sont là, c'est l'essentiel. Prenons par exemple l'Angleterre et hop, lançons-nous ! L'action est vue de dessus, un peu à la façon de Kick Off. Justement l'arbitre siffle, c'est le coup d'envoi.

À propos des règles, on en reste au strict minimum : touches, corners, sorties de but et quelques coups francs et penalties. Enfin, pour ces derniers, il ne faut pas trop en demander. L'arbitre est davantage un spectateur qu'un acteur. Il ne sifflera que s'il en a envie !

Les but et fautes ont droit à de mini cinématiques plutôt sympa. But marqué fêté comme il se doit, joueur qui proteste un coup de sifflet, autant de joies que de mauvaise foi !

SNK a donc choisi de faire ici un jeu de football plus réaliste que Soccer Brawl, même si cela reste de l'arcade 100% plaisir.



C'est simple, il n'y a aucune surcharge. Ça peut paraître un peu "cheap" mais au moins, ça a le mérite de permettre une bonne visibilité. On peut jouer sous la pluie, de nuit, c'est bien comme idée. Les joueurs sont bien dessinés et on distingue parfaitement les rayures sur leur maillots, quand ils en ont. En gros, même si Super Sidekicks n'atteint pas des sommets, il a un visuel sympa.


Elle est excellente. Les joueurs courent bien, le jeu ne rame pas, et en plus il y a un grand zoom inversé quand le gardien fait un dégagement.


Les musiques qui accompagnent les parties sont réussies et ne s'imposent pas. À la longue, on pourra finir par les trouver répétitives. En plus elles sont trop peu nombreuses, on retrouve presque toujours la même (celle-ci). Les bruitages sont très bien faits et exagérés : c'est du foot arcade, il faut que ça pète !


Les joueurs obéissent au doigt et à l'œil, un pointeur aide à choisir le meilleur receveur de balle possible. Le gameplay est bien pensé et très intuitif, surtout avec seulement deux boutons. Les gardiens sont quand même très forts, en particulier vers la fin de la coupe.


À deux, cette cartouche est faite pour tourner très souvent dans la console. Seul, la coupe est intéressante et prenante, même si elle reste limitée avec ses 12 équipes.




Ce Super Sidekicks n'a pas à avoir honte en face de la version cartouche. Il n'y a qu'un seul petit chargement et le jeu est absolument identique. Même la bande-son n'a pas changé, c'est dire !

Comme en cartouche, Super Sidekicks sur Neo·Geo CD, c'est de l'arcade à l'état brut. De l'arcade à l'état pur !


 
Bilan
 
 

Super Sidekicks est le premier jeu de football un peu sérieux sur Neo·Geo, il est très sympa et même si sa réalisation n'est pas fracassante, sa chaude ambiance 100% arcade vaut à coup sûr le détour.


Oui, bien sûr qu'Ultimate 11 ou Neo Geo Cup '98 sont bien meilleurs, c'est évident. Ce premier épisode reste bien fun et il est franchement à part : il est le seul à avoir un design classique avec des joueurs dessinés et à proposer de la musique pendant les matchs. Les réticents face aux digitalisations apparues dans le deuxième épisode préfèreront ce premier Super Sidekicks. Plus épuré, plus simple et donc... plus authentique !

Haohmaru

 
     

   




 

SITES FILS