Football Frenzy
 
 


football américain
©1992, SNK
48 Mbits
Neo·Geo AES


Neo·Geo MVS
Neo·Geo CD

 
     

Vous savez par cœur les cursus de Joe Montana et Steve Young, vous reconnaissez sans hésiter le timbre de voix de John Madden, vous avez un abonnement au satellite pour ne rien manquer du Super Bowl. C'est bien, mais il est temps d'allier votre passion au jeu vidéo. Plusieurs éditeurs s'y sont mis et ce, autant sur consoles que dans le domaine de l'arcade. SNK investit les deux avec un jeu qui sort le 31 janvier 1992 sur MVS puis le 21 février suivant sur console AES. Voici Football Frenzy, littéralement la "frénésie du football", avec ses gros bras, ses casques, ses combinaisons renforcées, ses tactiques et ses lignes mesurées en yards.

Joe Montana II
(1991, Sega)
John Madden Football
(1991, Electronic Arts)
Super High Impact
(1991, Midway)

Point de fioritures au niveau de l'intro, juste quelques images qui se croisent et un écran-titre très sobre.


Le tout est suivi d'une explication sommaire des commandes. En attaque, sert à accélérer. , et permettent de passer la ballon aux coéquipiers désignés par ces mêmes lettres. En défense, on plaque avec et on change de joueur avec .

Football Frenzy propose deux modes de jeu : 1P vs COM et 1P vs 2P. C'est classique, mais le minimum est là. En parlant de minimum, les options sont tout à fait dans ce registre : niveau de difficulté et durée de jeu. Une fois cela réglé, il ne reste qu'à choisir une des formations mises à disposition.

Il y a un total de 10 équipes. Bien qu'il n'y ait pas de licence officielle (et donc de nom de vraie équipe), les patronymes choisis conviennent parfaitement au monde du football américain et sont tout à fait crédibles. Souvent des noms d'animaux, des noms agressifs, tout un programme !

Parmi ces 10 équipes, seulement 8 participent au "Football Frenzy Tournament". On commence par conséquent le tournoi par les quarts de finale.

Les principes de base de ce football assez obscur pour les Européens sont conservés avec les quatre tentatives pour progresser sur 10 yards, les pénalités, les plaquages et interceptions donnant lieu à des interruptions, etc.
Justement, lors de ces dernières vous pouvez définir votre tactique de manière très précise. Concernant les dispositifs tactiques d'attaque, il y en a 24 pour le Pass Play (passes), 18 pour le Run Play (course) et 6 pour le Kick (coups de pieds). En défense, cela devient plus simple et plus arcade, le but devenant de se jeter sur le porteur du ballon pour empêcher sa progression ou de tenter une interception.

Un zeste de simulation, une bonne dose d'action, Football Frenzy s'inscrit dans la parfaite lignée "arcadienne" de Baseball Stars Professional et de Soccer Brawl. La Neo·Geo, c'est de l'arcade au niveau de l'action, mais également en termes de réalisation. Football Frenzy confirme-t-il cette règle ?...



Ce n'est pas hyper travaillé dans le sens où on ne voit que la pelouse des stades. Pour le public, on doit se contenter de le deviner grâce au son.
Les joueurs sont bien faits et ils se ressemblent tous, port du casque oblige.


Les joueurs sont assez mal animés, la décomposition de leurs mouvements étant plutôt sommaire. On notera des zooms très puissants qui permettent d'avoir de gros personnages lors de certaines remises en jeu.


Les matchs sont accompagnés de musique, cette dernière étant anecdotique (on peut l'écouter en cliquant ici). Les bruitages sont de qualité et peu variés. Quant aux voix, et en particulier celle du commentateur, c'est tout à fait ce qu'on peut attendre d'un jeu traitant d'un sport aussi américain.


Si vous ne connaissez pas les règles du football américain, il préférable de se renseignez un peu. Une fois cela fait, on pourra trouver ce jeu simple d'accès (les réglages sont à la fois faciles et plutôt complets) et agréable. Il est vrai que ça change du football tout court, ou "soccer" pour les Américains.
Les amateurs de simulation regretteront que les phases de défense soient autant tournées vers l'action et qu'il n'y ait pas, par exemple, la possibilité de sauter pour effectuer une interception.


Les 10 équipes et le tournoi unique ne rendent pas Football Frenzy bien vaste. Finir le jeu contre la machine ne sera pas très facile et les matchs pourront se révéler assez longs. Le jeu à deux est, comme d'habitude, l'occasion de remettre encore et toujours un jeu dans la console.




Football Frenzy dans sa version CD se montre rigoureusement identique à son homologue cartouche. Mêmes équipes, mêmes modes de jeu, même bande son. Quant aux accès au disque, c'est très bien de ce côté-là. Il est vrai que Football Frenzy ne pèse "que" 48 Mbits, ça aide pas mal...

Football Frenzy, unique représentant de son genre également en CD, pourra séduire les amateurs de football américain, l'aspect tactique faisant un peu de place à l'action pure.


 
Bilan
 
 

Football Frenzy n'est pas un chef d'œuvre de la Neo·Geo, encore moins une prouesse technique ou un enchantement pour les yeux. C'est un jeu de football américain correct mais qui ne tire en définitive que très faiblement parti de son support. Il est bon, saura contenter l'amateur de ce sport, tout en sachant qu'on peut trouver au moins aussi bien sur Super Nintendo, Mega Drive ou même dans le domaine de l'arcade.


N'ayant pas connu de suite ni de concurrent, Football Frenzy constitue le seul choix en matière de football américain sur Neo·Geo. Il aurait très probablement mérité une suite mais SNK a préféré se concentrer sur le football (Super Sidekicks) avant de le laisser totalement à l'abandon.
Football Frenzy étant un jeu abordable quel que soit le support, on peut le conseiller à l'amateur qui voudra en faire une petite partie de temps en temps. Mais ce ne sera pas le jeu qui tournera en continu dans la console. Cela étant, pour les retrogamers fans de football américain, il y a plus complet sur Mega Drive et Super Nintendo.

Tarma

 
     

   




 

SITES FILS