3 Count Bout
 
 


catch
©1993, SNK
106 Mbits
Neo·Geo AES


Neo·Geo MVS
Neo·Geo CD
Wii (Virtual Console)

 
     

Lorsque vous jouez à un jeu de combat, vous ne prenez que Big Bear, Zangief ou Muscle Power ? Vous revenez souvent à la série King of the Monsters, surtout le premier épisode ? Vous ne râtez aucun match de catch à la télévision et vous avez un poster de Hulk Hogan dans votre chambre ? SNK a pensé à vous ! Voici 3 Count Bout (Fire Suplex au Japon), un jeu 100% catch.

3 Count Bout n'a pas d'intro à proprement parler. Il s'agit d'une explication détaillée des commandes de base suivie de l'écran-titre.


Vous faites partie de la SNK Wrestling Federation (ou SWF) et désirez participer au championnat du monde, le SWF Wrestle Festival. Aussi bien sur le ring que dans les rues, vous allez devoir montrer qui est le patron à cette bande de brutes en slip.

Une fois les quelques paramètres réglés (difficulté et temps), 3 Count Bout propose ses modes de jeu. Ils sont au nombre de trois : 1P vs. COM (single match), P1 vs. P2 (single match) et P1.P2 vs. COM (tag match). Ce dernier mode rappelle un peu Fatal Fury qui permettait également de joueur à deux contre la machine. On arrive ensuite à l'écran de sélection où des tonnes de muscles et de testostérone vous attendent.

Ils sont costauds, ils sont en forme, ils sont dix.

Terry Rogers
Age : 25 ans
Poids : 102 kg
Taille : 1m93
Pays : USA

Terry (rien à voir avec Terry Bogard) est le personnage de base : facile à prendre en main, ni trop faible, ni trop lent, c'est le lutteur idéal pour débuter.

Blues Hablam
Age : ?
Poids : lourd
Taille : grand
Pays : ?

Blues Habblam est très imposant. On pourrait penser qu'il est puissant et lent. Ce n'est qu'en partie vrai, il est quand même assez rapide (pour un lutteur de son gabarit).

Roy Wilson
Age : 32 ans
Poids : 133 kg
Taille : 2m06
Pays : Allemagne

Malgré son look rasta, Roy Wilson n'a rien d'un adepte de la paix et du reagge. Il préfère le catch bien viril avec des attaques assez puissantes. Sa prise en main n'est pas très aisée.

Leo Bradlay
Age : 29 ans
Poids : 134 kg
Taille : 2m18

Pays : Canada

Assez rapide et relativement puissant, Leo Bradlay utilise des chaînes lors des combats. C'est un personnage plutôt équilibré.

The Red Dragon
Age : 26 ans
Poids : 113 kg
Taille : 1m80
Pays : Japon

Il est à la fois rival et partenaire de Terry Rogers en tag. Plus rapide que son camarade, il est également moins puissant et moins endurant. Il nécessite donc un peu plus de pratique.

Gochack Bigbomb
Age : 35 ans
Poids : 200 kg
Taille : 2m29
Pays : Espagne

Gochack Bigbomb est très puissant, endurant et... repoussant ! Son bide qui ressort de son tee-shirt trop petit le rend particulièrement sexy. Très lent, il demande pas mal d'entraînement.

The Gandarha
Age : 24 ans
Poids : 82 kg
Taille : 1m80
Pays : Inde

C'est le personnage le moins imposant de la bande. Très rapide, très maniable... et malheureusement aussi très faible et peu endurant !

Blubber Man
Age : 38 ans
Poids : 159 kg
Taille : 2m01
Pays : Mexique

Blubber Man a grosso modo les mêmes caractéristiques que Blue Hablam, mais à chaque fois un cran en dessous. Leurs sprites sont d'ailleurs quasiment les mêmes.

Master Barnes
Age : 30 ans
Poids : 162 kg
Taille : 2m18
Pays : Pays-Bas

Puissant, rapide, assez facile à prendre en main, il ne pêche que par un relatif manque d'endurance. C'est le champion poids lourd, autant dire que le battre ne sera pas facile !

Big Bombarder
Age : 35 ans
Poids : 204 kg
Taille : 2m21
Pays : Espagne

Autrefois partenaire de tag de Raiden (de Fatal Fury), sa popularité stagna tandis que celle du futur Big Bear augmenta. Désormais il s'entraîne pour battre son ancien partenaire. Partageant son sprite avec Gochack Bigbomb, il a à peu près les mêmes compétences.

Vous avez choisi votre brute ? Il est temps de se lancer dans le championnat. Celui-ci est clairement présenté et les matches ne le sont pas moins, avec une mise en scène digne de ce sport. Chaque lutteur arrive et a droit à une petite intro de la part du présentateur (qui a la même voix que l'arbitre de Fatal Fury). Le but du jeu est de tenir l'adversaire au sol 3 secondes (d'où le titre). Mais à quoi sert alors la barre de santé ? Eh bien plus elle est basse, plus il est dur de se dégager d'une prise.

Le gameplay utilise les quatre boutons de la manette :
pour les coups de poing
pour les coups de pied
pour sauter
pour provoquer ou pour changer de partenaire en tag
Il y a d'autres combinaisons, comme par exemple celles à effectuer lors d'un saut ou encore celles qu'on fait pendant un dash ( ou ).
Enfin il y a le corps à corps. Ici commence la vraie souffrance, il s'agit de bourriner plus vite que l'adversaire sur le bouton afin de remplir une jauge dite "de technique" (cela rappelle le Bonus Stage de Fatal Fury pour la subtilité). Celui qui a le dessus peut tenter une combinaison. Attention, elles ne fonctionnent pas toutes systématiquement car elles nécessitent un avantage plus ou moins grand dans la jauge de technique. Les combinaisons en questions sont détaillées dans ce petit guide stratégique.

Le championnat se déroule dans quatre lieux différents : deux rings et deux arènes "de rue".

Title Match

C'est le ring de base, celui qu'on voit pendant l'explication des commandes. Il n'a rien de particulier. On peut se servir des cordes et on peut se battre en dehors, au milieu du public (20 secondes au maximum).

Street Match 1

Vous voici dans un parking abrité. Au milieu des voitures et autre fourgons vous devrez battre votre adversaire. Il est toujours possible de lui lancer une petite caisse sur la tête pour prendre l'avantage.

Electric Death Match

Similaire au Normal Match, à ceci près que les cordes sont électrifiées et que des armes sont déposées au sol (à noter qu'on ne peut les ramasser que deux fois). Bon courage et attention à ne pas abuser des dashes !

Street Match 2

Le combat se déroule dans l'entrepôt d'une usine qui n'est pas sans rappeler le stage de Mr Big dans Art of Fighting. Pour vous aider : des armes, des caisses et des bidons. Cela devrait faire mal...

3 Count Bout n'est donc pas un jeu de combat classique, c'est un jeu de catch pur et dur qu'il convient d'examiner de plus près...



Le jeu ne dispose que de quatre stages et les personnages sont moyennement variés (deux sprites sont réutilisés) mais l'ensemble reste de qualité. C'est détaillé, les couleurs sont bien choisies et surtout, les personnages sont franchement bien faits.


Ne cherchez pas d'effets étourdissants, il n'y en a pas. Vous trouverez des lutteurs très imposants aux nombreuses animations. L'ensemble reste tout de même un peu raide.


Une bande-son percutante pour un jeu qui ne l'est pas moins. Les bruitages sont de qualité et les musiques jouent parfaitement leur rôle. Même si elles ne sont pas inoubliables, leur qualité est indéniable. On peut écouter celle du parking (Street Match 1) ici.


La jouabilité de base n'est pas variée dans le sens où les commandes sont les mêmes d'un lutteur à l'autre. Ce qui change, ce sont les caractéristiques, et donc la façon d'apréhender un personnage. Tout est bien conçu mais demande tout de même de la pratique. Une fois qu'on s'y est mis et si on n'est pas rebuté par les jeux bourrins, c'est carrément très bon !


Le championnat est très relevé et arriver au bout sera bien difficile. La machine se révèle être un adversaire redoutable. Vous pourrez toujours tenter de la défaire avec l'aide d'un partenaire, ce qui est peut-être le meilleur mode de 3 Count Bout. Sinon, à deux, il restera les duels classiques.




Copie absolument conforme de la cartouche, ce CD ne se trahit guère que par des chargements très raisonnables. Jouabilité, graphismes et bande-son sont absolument indentiques à la version originale. Il n'y a que la manette de base qui montre franchement ses limites avec le système de prises, très bourrin. Un stick original ou même un stick "cacahuète" sera plus indiqué.

Copie conforme de son modèle, à la bande-son près, 3 Count Bout offre du bon catch à prix très contenu.


 
Bilan
 
 

Si on compare bêtement 3 Count Bout à un jeu de combat en versus, eh bien il est limité, trop bourrin, trop difficile. Le hic est qu'il s'agit d'un jeu de catch. Les combinaisons sont nombreuses, les personnages attachants (si, si) et le mode Tag un vrai plaisir. On pourra toutefois lui reprocher sa difficulté trop élevée contre le CPU (finir le jeu est une vraie galère) et un certain manque de souplesse.


3 Count Bout reste le seul jeu de catch de la Neo·Geo. Il y a bien aussi la série des King of the Monsters mais ce n'est pas la même chose. Il aurait sans doute mérité une suite avec plus de stages, de lutteurs et plus de souplesse dans les commandes. Dommage, SNK a préféré se concentrer quasi-exclusivement sur le combat en versus...
Si vous cherchez un jeu de combat parce que vous avez trop joué à KOF et Fatal Fury, passez votre chemin. Si vous voulez un jeu atypique, bourrin et finalement assez stylé, tentez 3 Count Bout. Attention, son sytème frénétique et sa difficulté relevée pourra en décourager certains.

Tarma

 
     

   




 

SITES FILS