À la fin des années 80, il y a eu une vague dans le monde du jeu de "puzzle", ou plutôt une déferlante. Son nom, Tetris. La version arcade éditée par Atari se trouvait alors dans de très nombreuses salles de jeux et du côté des consoles, Nintendo a raflé la mise (surtout avec la version Game Boy, mythique). Un tel engouement n'a pas pu laisser la concurrence insensible. SNK a carrément développé un clone à peine voilé en Puzzled alors que Sega a adopté une stratégie différente. Columns joue la carte de l'originalité en proposant un défi quelque peu différent.

Affrontement entre deux poids légers, surtout pour Columns, pesant à peine 1 Mbit dans cette version Mega Drive (et 2 ou 4 Mbits, selon les versions arcade). De son côté, même si 22 Mbits restent honorables, Puzzled fait figure de Petit Poucet dans la logithèque Neo·Geo et ce, même en 1990.
Affrontement entre deux outsiders, chacun essayant à sa manière de tirer à lui la couverture que monopolise Tetris.

 

Les graphismes

Puzzled est d'un visuel, disons, très sobre... Bon, d'accord, c'est carrément austère. Le marron domine largement et les fonds, même s'il y en a 6, sont monotones. Seules les pièces (intégralement empruntées à Tetris) apportent un peu de gaité. De plus quand on joue seul, l'écran de jeu semble réduit car la moitié d'écran du deuxième joueur est seulement noircie.
Columns n'est pas particulièrement enthousiasmant, cependant il se montre plus attrayant et coloré que son rival. Ce n'est pas grâce aux fonds, se résumant à un quadrillage noir. Les décors, ou plutôt les textures ornant l'écran de jeu, profitent de teintes plus vives, sans compter les joyaux (éléments centraux du jeu) qui flattent l'œil. Quand on joue seul, on a également une moitié d'écran "morte", mais cela est moins flagrant que dans Puzzled et, surtout, ce n'est pas le cas dans tous les modes de jeu.
Columns remporte cette manche surtout grâce à ses pierres précieuses face à un Puzzled un peu terne.

Avantage : Columns

Une variation de Tetris des plus sérieuses.
(Puzzled)
Un peu plus de couleurs et de chaleur du côté de chez Sega.
(Columns)

La partie de droite fait un peu figure de désert visuel.
(Puzzled)
Dans ce mode, même si on joue seul, l'aire de jeu est centrée.
(Columns)

 

L'animation

Ce n'est pas un chapitre où les jeux de réflexion tirent leur épingle du jeu, et ce ne sont pas Puzzled ni Columns qui vont infirmer la règle.
Outre des blocs qui tombent et disparaissent, le jeu signé SNK propose de petites animations supplémentaires lors de séquences intermédiaires. Cela sans compter les (modestes) phases de plates-formes.
Du côté de chez Sega, c'est bien plus classique. Les joyaux tombent, disparaissent et c'est tout.
Sans particulièrement être remarquable, Puzzled prend ici un petit avantage grâce à ses animations annexes.

Avantage : Puzzled

Le joueur 2 continue sa partie, avec une petite animation à la clef.
(Puzzled)
Un classique défilé de pierres précieuses.
(Columns)

 

Le son

Puzzled propose différentes musiques pour accompagner la progression dans le jeu, les thèmes musicaux étant au nombre de 6. Ces derniers s'accélèrent si on tarde à finir un niveau, ce qui est synonyme de pièces tombant de plus en plus vite : stress garanti ! Les bruitages sont complètement anecdotiques.
Columns ne dispose que de 3 mélodies, plutôt calmes et en accord avec l'ambiance antique du jeu. Elles restent un sacré moment dans la tête. Cela étant, elles se révèlent justement assez fatigantes à la longue. Concernant les bruitages, c'est aussi remarquable que chez SNK.
Plus varié, et donc forcément moins répétitif, Puzzled prend ici le meilleur sur Columns.

Avantage : Puzzled

Tous les 10 tableaux, la musique change.
(Puzzled)
Avec seulement 3 thèmes, on tourne rapidement en rond.
(Columns)

 

La maniabilité

Le principe de base de Puzzled est le même que celui du mythique Tetris : emboîter des briques de différentes formes. SNK y a ajouté des bombes, des réactions en chaîne et un ballon à libérer. On a donc un jeu au principe extrêmement simple avec une prise en main presque instantanée. Les phases de plates-formes viennent rompre la monotonie du jeu mais c'est tellement secondaire qu'il faut juste considérer cela comme un petit bonus.
Columns joue la carte de l'alternative avec son principe basé sur la couleur (ce qui sera un argument pour les fans de la Game Gear, face à la Game Boy et son Tetris). Le but est d'aligner au moins 3 joyaux identiques horizontalement, verticalement ou en diagonale. Les blocs restant en suspension tombent, ce qui, comme dans Puzzled, autorise les réactions en chaîne.
Certains diront que le principe de Tetris est inégalable mais c'est oublier bien vite que, dans son genre, Columns est également un modèle de précision.

Avantage : Égalité

Ça a le goût de Tetris, ça a la couleur de Tetris, mais ce n'est pas Tetris.
(Puzzled)
Un principe original qui demande un petit temps d'adaptation.
(Columns)

Un peu de plate-forme pour se changer les idées.
(Puzzled)
La console qui fait ici office de deuxième joueur saborde la partie.
(Columns)

 

La durée de vie

Bien que Puzzled dispose de 120 tableaux en tout, ils finissent par être un peu répétitifs à la longue. Le mode pour deux joueurs n'est en fait que deux parties en parallèle sans aucune interaction. Assez long à terminer, Puzzled ne donne pas vraiment envie qu'on y revienne.
Columns ne se contente pas de reprendre la version arcade. Il propose également un mode "Menu" assez élaboré où on peut jouer seul, à deux l'un contre l'autre, en duel, contre la machine, avec ou sans des lignes déjà affichées.
Bref, malgré ses 120 niveaux, Puzzled se montre moins intéressant sur le long terme que son rival, nettement plus généreux en modes de jeu.

Avantage : Columns

Une tour de 6 niveaux comportant 10 tableaux chacun.
(Puzzled)
Cette adaptation Mega Drive propose plus que le simple mode Arcade.
(Columns)

 

Verdict : Égalité

Bien que Puzzled et Columns terminent à égalité sur le papier, il reste des choses à préciser.
Columns a pour lui ses différents modes de jeu ainsi qu'une ambiance antique fort réussie, sans toutefois se laisser distancer en termes de jouabilité.
Sega a réussi son pari de proposer une alternative intéressante au mètre étalon Tetris. Il connaîtra plusieurs suites sur divers systèmes arcade et de salon tandis que Puzzled sombrera dans l'oubli. Tel est probablement le prix du manque d'originalité.

Tarma

 
Le bilan
 
 

Les graphismes

L'animation

Le son

La maniabilité

La durée de vie

 
     

Retour aux comparatifs

Retour à l'accueil

   




 

SITES FILS