World Heroes
 
 

Support :

 
     

World Heroes est décidément une série qui chasse sur les mêmes terres que Street Fighter II. Est-ce un plagiat éhonté et maladroit ? Ou une parodie assumée ? La question reste ouverte et les avis (très) partagés. Toujours est-il qu'apparemment, le domaine de l'arcade ne suffisant pas, le jeu d'Alpha poursuit le hit de Capcom sur la 16-bit de Nintendo.

Autant oublier l'intro sommaire de la version NeoˇGeo, ici il n'y a plus rien du tout. Rien, à part la petite musique de présentation et l'écran-titre.

Rien de bien original à se mettre sous la dent : du jeu contre la machine, du jeu contre un ami et des options. Ces dernières proposent une possibilité intéressante. Pour rappel, dans la version NeoˇGeo, trois boutons sont utilisés : pour les poings, pour les pieds et pour saisir son adversaire. La puissance du coup dépend de la durée de pression du bouton. Ici, la Super Nintendo autorise d'allouer les coups faibles à deux boutons et les coups forts à deux autres boutons. À défaut de retrouver une configuration similaire à celle de Street Fighter II (ce dernier ayant six boutons), on s'en rapproche pas mal.

Le mode Start est le même que sur NeoˇGeo : le docteur Brown a mis au point une machine à voyager dans le temps et a décidé de réunir les combattants les plus forts de tous les temps pour faire face à une menace extraterrestre. On retrouve les 8 personnages ainsi que les deux modes de combat. Avec des stages classiques (Normal) ou bien des stages piégés (Fatal Match), faites votre choix. Eh oui, sur consoles euopéenne et américaine, l'appellation Death Match a disparu ! Les développeurs ont-ils trouvé le mot "Death" trop dur pour le public occidental ? Sur Super Famicom, le Death Match garde son vrai nom.

Les stages du mode Normal nous proposent un petit et improbable voyage dans le temps et à travers le monde. Ceux du Dea... Hum, ceux du Fatal Match sont tous modernes et truffés de gâteries telles que des mines, des cordes électrifiées ou encore des piques acérées.

Normal
Fatal Match

Les observateurs auront remarqué l'aspect bizarre de Brocken. Ce dernier n'a plus rien d'un nazi et ressemble à un robot de pacotille. Cette particularité ne s'applique qu'à la version européenne. On peut supposer que Nintendo a voulu optimiser les ventes en Europe, notamment en Allemagne, en évitant de froisser certaines susceptibilités.

 
Super Nintendo
 
Super Famicom / Super NES

Notre Brocken ne ressemble plus à grand chose. Il troque ses habits d'officier contre une combinaison jaune doublée d'une armure en plastique : Bioman n'est pas loin.

Le Vs. est tout à fait correct : choix du personnage, du handicap et du stage. On peut alors se lancer dans une série de duels où le gagnant pourra choisir un autre personnage. Autre ajout intéressant (et indispensable), les deux joueurs peuvent désormais prendre le même personnage, chose impossible sur Neo·Geo.

Tous les stages sont présents, que ce soit en mode Normal comme en mode Fatal Match. Ils respectent bien leurs modèles et assez peu de détails sont passés à la trappe en définitive. En fait, mis à part une perte assez importante en résolution (environ 15 %), il n'y a rien à redire sur le visuel de ce jeu. Les personnages sont bien faits, mis à part Brocken, nous l'avons vu. Ils sont toutefois trop lents. Déjà, sur NeoˇGeo, World Heroes était loin d'être un modèle de nervosité. Ici, rien n'a été amélioré, cela est même un peu plus lent.

Version Super Nintendo
Version Neo·Geo

Le son est tout à fait à l'image des graphismes. On a inévitablement des pertes mais l'ensemble reste très fidèle, malgré des musiques et voix un peu étouffées. La version NeoˇGeo n'avait qu'une seule musique pour tous les stages du Death Match. On aurait pu espérer ici une rectification, ce ne sera pas le cas.

Du côté de la jouabilité, les habitués de la version arcade joueront sur 3 boutons tandis que les amateurs de Street Fighter II préfèreront probablement que la force du coup dépende du bouton appuyé.

 
Au final
 
 

En toute sincérité, ce World Heroes est fort correctement adapté. Mais alors, pourquoi pas plus de louanges ? Son seul souci est qu'il reste largement inférieur au hit de Capcom, à l'instar de la version originale.
Voilà pour la Super Nintendo un jeu sympa, très bien adapté, qui fera passer quelques bons moments. Mais pas plus.

- Options plus complètes, avec notamment une configuration de manette intéressante
- Mode Versus

- Jeu trop lent
- Brocken défiguré (version européenne)

Tarma

 
     

   




 

SITES FILS