World Heroes Anthology
 
 

Support :

 
     

World Heroes est une série créée par l'éditeur Alpha Denshi en 1992. D'abord conçue pour rivaliser avec Street Fighter II de Capcom sans pour autant avoir les armes suffisantes, elle s'est par la suite spécialisée ("rabattue", diront les détracteurs de la série) dans l'humour et la parodie. Quatre épisodes ont été réalisés entre 1992 et 1995, soit un par an, avant qu'ADK ne se lance avec un succès mitigé dans la trop brève aventure Ninja Master's.
Revenons à nos "héros du monde" et pour ceux qui n'auraient aucune idée de ce dont il s'agit, plus d'informations sont disponibles ici :

- test de World Heroes
- test de World Heroes 2
- test de World Heroes 2 Jet
- test de World Heroes Perfect

SNK Playmore a regroupé les quatre opus de cette série sur un seul DVD, au plus (ou moins) grand bonheur des possesseurs de PlayStation 2 familiers de jeux de combat en 2D. Dès le début on a le choix entre 50 et 60 Hz, un très bon point. L'écran d'accueil propose de démarrer un des quatre jeux ou de parcourir les options, assez nombreuses.

Outre le mode de sauvegarde, il sera possible de configurer la manette, indépendamment pour chaque jeu. L'écran pourra être ajusté, zoomé et même filtré pour ceux qui n'aiment pas trop les pixels nets.

Les amateurs de la Neo·Geo CD retrouveront avec plaisir les mélodies instrumentales qu'ils connaissent bien tandis que les puristes préfèreront sans nul doute les musiques originales, plus synthétiques mais tellement plus authentiques. Chacun trouvera donc son bonheur. Les couleurs de base des personnages ne vous conviennent pas ? Pas de souci, l'option Character Setup vous permettra de régler à votre convenance l'aspect de chaque combattant, et ce séparément pour chaque jeu de cette compilation.

Jusque là, rien de bien nouveau par rapport à des compilations sorties auparavant, comme Art of Fighting Anthology ou encore Fatal Fury Battle Archives Volume 1. Eh bien non, il y a du nouveau. Et du nouveau qui comble des lacunes des précédents, s'il vous plaît. Souhaitons d'abord la bienvenue au très pertinent (et tardif !) mode Practice. Sans contrainte de temps, avec un adversaire fixe (ou frappant, ou se protégeant, etc.), le tout avec un menu permettant de paramétrer la barre de santé et la jauge Hero dans l'opus le plus récent, il sera enfin possible de s'entraîner à sortir divers coups ou à paufinier sa dextérité pour quelques enchaînements destructeurs. Si on vous dit qu'en plus de tout cela, il est possible de choisir son adversaire et le stage où se déroule l'entraînement, il n'y aura plus grand chose à réclamer.

Quoi, et la liste de coups ? Il se peut qu'on n'ait pas envie d'ouvrir la notice (où les coups ne figurent pas, d'ailleurs) ni de consulter une FAQ ? Pas de problème, le menu de la pause possède une ligne Skill List, qui est bien entendu la liste des coups.

Il ne reste plus qu'à choisir l'épisode auquel jouer et c'est parti !

World Heroes (1992) constitue le premier rival à peu près crédible de Street Fighter II, sorti en 1991. En effet, Fatal Fury de SNK, sorti également en 1991, manquait de trop d'arguments. Ce World Heroes propose 8 personnages et on affronte les 7 autres avant de se frotter à Geegus, un alien poly-mimétique, pour reprendre une expression désignant le personnage de cinéma dont il s'inspire (le T1000 de Terminator 2). Sympathique, mais trop lent, il se distingue toutefois par son mode Death Match innovant.

1993 voit arriver World Heroes 2, bien plus luxueux et généreux que son aîné. On passe de 8 à 14 combattants et le mode Death Match est sensiblement amélioré : stages plus variés, différentes musiques, principe de la barre unique, etc. Ajoutons à cela une animation accélérée (sans atteindre des sommets, surtout à l'époque des Street Fighter II' et II Turbo sur Mega Drive et Super Nintendo et leurs dix étoiles). La jouabilité est complétée avec les renvois de projectiles et autres contre-chopes. C'est très bon, les amateurs de la série ne peuvent que tomber sous le charme. Les autres n'accrocheront pas vraiment, préférant Fatal Fury 2, Samurai Shodown, Mortal Kombat II ou bien sûr Street Fighter II' Turbo.

Avec World Heroes 2 Jet (1994), ADK cherche en vain un nouveau souffle à sa série. À trop vouloir imiter la concurrence, ne serait-ce que par le nom à rallonge, l'éditeur finit par se perdre. Ce titre n'est pas foncièrement mauvais : l'animation gagne encore en vitesse, les duels permettent de régler un handicap assez fin, le tournoi est bien mis en scène, il y a désormais 16 personnages... Mais (eh oui, il y a un "mais") les concurrents font bien mieux ! Art of Fighting 2, Fatal Fury Special, Super Street Fighter II Turbo, pour ne citer qu'eux, surclassent le jeu d'ADK sans forcer. De plus, l'absence du mode Death Match le prive de plaire à la majorité des amateurs de la série.

1995 est l'année de sortie de l'ultime World Heroes, ici appelé "Perfect". Bon, le jeu est loin d'être parfait, cependant de beaux efforts sont fournis. C'est très rapide, tout s'enchaîne fort bien, il y a 19 personnages, c'est très coloré... Tout va bien ! Presque, en fait. Cet épisode de World Heroes comble une partie de son retard sur la concurrence, cette dernière restant un bon cran au-dessus. Il s'agit donc intrinsèquement du meilleur épisode, mais pas du meilleur en son temps. L'absence obstinée du mode Death Match reste une erreur.

Comme toujours, nous sommes en face de quatre jeux émulés. Ils le sont correctement, mais pas parfaitement. En effet le scrolling ligne par ligne du sol des trois premiers épisodes n'est pas présent... comme sur certains émulateurs de type Kawaks. L'utilisation, par exemple, de Nebula aurait permis de régler ce souci. Ou alors une reprogrammation en profondeur, en tenant compte du support, mais là, on peut toujours rêver.

Les musiques originales sont d'une qualité un peu moindre que les vraies sur Neo·Geo AES ou MVS, tandis que les réorchestrations collent très fidèlement aux accompagnements présents sur Neo·Geo CD.

Ce World Heroes Anthology ne présente que peu de temps de chargements : un au tout début, puis un pour lancer chaque jeu. Quelques secondes à chaque fois, pas davantage.

 
Au final
 
 

Voilà une compilation de bonne qualité, qui enfin n'a rien à envier à celles que peut faire Capcom. L'affreux Metal Slug Anthology n'est plus qu'un très lointain (et mauvais) souvenir. Ce titre s'adresse aux amateurs de vieux jeux, et surtout aux amateurs de World Heroes. Ceux qui sont restés insensibles à cette série dans les années 90 n'ont aucune raison de s'y mettre. Pour les joueurs qui l'ont appréciée, les modes Practice, Skill List et les musiques instrumentales redonneront un petit coup de chiffon à poussière sur cette série qui a pas mal vieilli.

- Mode 60 Hz
- Enfin le mode Practice...
- ... et la Skill List qui va très bien avec
- Neo-Dio et Son Gokû jouables sans code dans World Heroes Perfect

- Émulateur mal choisi (histoire de chipoter)
- Cela reste du World Heroes... (histoire de chipoter encore un peu)

Tarma

 
     

   




 

SITES FILS