View Point
 
 

Support :

 
     

Envie de difficulté, de shoot them up et d'originalité ? Alors View Point est fait pour vous. Vous n'avez pas les moyens d'acheter une Neo·Geo ni l'occasion d'y jouer sur borne d'arcade ? Tant pis pour vous, ce sera pour une autre fois ! Mais non, revenez. Sammy a pensé à vous en adaptant son jeu sur la Mega Drive de Sega. Bref, à présent, plus d'excuse pour ne pas s'essayer à ce titre ô combien ardu. Pour en savoir davantage sur la version originale, c'est par ici.

Le logo Sammy apparaît au début du jeu, à l'instar de la version Neo·Geo. Il n'est pas animé, toutefois la petite musique est toujours présente. Les connaisseurs apprécieront, les autres passeront rapidement à l'écran-titre. Celui-ci propose d'entrée les différents modes, sans avoir besoin d'appuyer sur Start : nous avons 1 Player, 2 Players et Options.

Les options en question permettent de paramétrer sommairement une partie : nombre de vies (de 3 à 5), difficulté et un petit Sound Test avant de démarrer. Rien de bien extraordinaire, juste un peu mieux que sur Neo·Geo qui ne proposait que le réglage du niveau de difficulté.

Le jeu passe de 78 Mbits à 16 Mbits, c'est un régime assez sévère à gérer pour cette adaptation sur Mega Drive. Il a donc fallu faire certaines concessions, à commencer par la petite séquence du début. Ici on n'a plus le vaisseau lancé depuis sa rampe, on arrive directement au début du premier niveau, sans mise en bouche, aussi minime soit-elle.

Pour progresser dans le jeu, votre vaisseau pourra évoluer aussi bien au niveau de son arsenal offensif que défensif. Il dispose à la base d'un tir normal et d'un tir concentré. À cela s'ajoutent des tirs satellites (il s'agit de deux tirs latéraux supplémentaires ne pouvant être concentrés) et un bouclier à ramasser. Ainsi, tout cela vous aidera à traverser avec moins de difficulté les divers niveaux de ce View Point. Pour se faire une idée, voici quelques images des deux premiers.

Stage 1
Stage 2

Un shoot them up sans boss de fin de niveau est difficile à concevoir, View Point façon Mega Drive ne déroge pas à la règle. Ces montées d'adrénaline, ce stress, ainsi que le plaisir de parvenir à les détruire sont incontournables. Ils sont toujours là et vous poseront quelques soucis, surtout aux niveaux de difficulté élevés.

Cette adaptation ressemble beaucoup à son homogue sur Neo·Geo. En effet, Sammy a inclus presque les mêmes ennemis aux mêmes endroits, les boss ont les mêmes transformations etc.
Par ailleurs il est connu que la Mega Drive affiche moins de couleurs que la Neo·Geo ; sans compter la résolution employée ici qui est inférieure en ce qui concerne les colonnes de pixels. Bref, au final on obtient inévitablement un View Point moins fin et moins coloré.

Version Mega Drive
Version Neo·Geo

Le fait d'avoir gardé quasiment tous les ennemis ainsi que des bons gros boss a un prix à payer. View Point version Mega Drive est truffé de ralentissements et autres clignotements.

Les musiques (disponibles dans un Sound Test, rappelons-le) sont très fidèles à leurs homologues sur Neo·Geo. On a même droit à certaines digitalisations vocales qui sont conservées ! La qualité est bien entendu un bon cran en dessous de la version originale, avec une tendance à verser dans le criard. Mais quel plaisir de retrouver le "One, two, three, four, yeah!" du premier niveau ou le thème des boss toujours aussi rythmé ! Les bruitages sont assez sommaires et... bruyants.

Du côté de la maniabilité, c'est pas mal ; la version Neo·Geo lui est toutefois bien supérieure. Ici les tests de collision sont moins précis et les clignotements empêchent parfois de voir une petite boule fatale.

La durée de vie est bonne avec une difficulté toujours relevée, avis aux amateurs. Le mode 2 Players est toujours aussi honteux, puisqu'il ne permet qu'un jeu alterné tout bête. La possibilité de coopérer est décidément écartée par Sammy, dommage.

 
Au final
 
 

Alors, que penser de ce View Point ? Bien évidemment, son but n'est pas de rivaliser avec la version Neo·Geo, sinon ce serait catastrophique. Il n'a d'autre ambition que de permettre aux possesseurs de Mega Drive de s'essayer à ce titre au travers d'une adaptation correcte ; en cela c'est plutôt une réussite.
Il s'agit d'un portage assez fidèle qui souffre des limitations techniques d'une Mega Drive en fin de vie.

- Options plus nombreuses
- Réel effort de fidélité pour les musiques et graphismes

- Jouabilité moins précise
- Bruitages criards
- Animation très perfectible

Tarma

 
     

   




 

SITES FILS