Samurai Shodown III
 
 

 
     

Les ventes de la Neo·Geo CD n'arrivant pas à décoller, SNK ne parvient toujours pas à toucher le grand public autrement que par ses bornes MVS. La solution est d'adapter ses jeux sur les consoles star, à savoir la Saturn et la PlayStation. La console de Sega a droit à KOF '95, Fatal Fury 3 et World Heroes Perfect, tandis que celle de Sony accueille en août 1996 Samurai Shodown III, d'abord au Japon, puis quelques mois plus tard en Europe et aux États-Unis.
Si du temps des 16-bit des éditeurs tels que Takara ou Saurus se chargeaient des portages, avec la génération suivante c'est SNK qui s'y colle. Pour en savoir plus sur Samurai Shodown sur Neo·Geo, cliquez ici :
Test de Samurai Shodown III sur Neo·Geo

On retrouve strictement la même petite intro que sur Neo·Geo si on laisse l'écran d'accueil sans ne rien toucher.


Pour en revenir à l'écran d'accueil, ce dernier propose Game Start, How to Play, VS. Mode et Option. Les paramètres sont plutôt nombreux. Ils offrent entre autres la possibilité de régler indépendamment la difficulté pour les joueurs 1 et 2, d'allouer des combinaisons de touches aux boutons L et R ou encore d'écouter les musiques.

Quel que soit le mode jeu jeu choisi, on a deux versions pour chaque combattant : Slash (plus loyal) ou Bust (plus violent). Ensuite on règle le niveau de garde.

Game Start est l'adaptation du jeu sur Neo·Geo AES. On choisit un des 12 samouraïs et on part dans une quête dont le but est de vaincre le malfaisant Zankurô qui a jadis terrifié et massacré la population locale. Même s'il est devenu un combattant honorable, il faut lui faire payer ses crimes, non mais !

La petite séquence How to Play propose de découvrir les commandes de base du jeu. Croix pour les coups d'épée faibles, Rond pour les coups d'épée moyens, Carré pour les coups d'épée forts et Triangle pour les coups de pied. Maintenir les 3 boutons d'épée permet d'augmenter sa Power Gauge.

Le mode Versus se joue contre un adversaire humain. Ce mode, absent de la version Neo·Geo AES, était apparu sur Neo·Geo CD.

Les temps de chargement sont plus fréquents que sur Neo·Geo CD mais ne sont pas trop longs. En effet, SNK a considérablement allégé les phases de jeu pour que ça passe dans la faible mémoire de la console.

Samurai Shodown III sur Neo·Geo avait certes quelques défauts, toutefois sa réalisation était soignée et admirable sur certains points. Ici, on retrouve des décors et personnages quasi identiques : c'est joli, les combattants sont grands, mais c'est parfois bien vide. Petit détail appréciable : le jeu n'est pas censuré. Le sang coule à flot et il est parfaitement possible de découper son adversaire.

Le souci est lorsque tout cela se met en mouvement : c'est absolument atroce. Les personnages glissent sur le sol, leur animation a été horriblement simplifiée. On se dit que cela n'est pas possible, mais si. Tout est gâché par cette maudite animation à 2 centimes. SNK a bien tenté d'accélérer la vitesse, mais le rendu est d'autant plus ridicule.

Si le son est de meilleure qualité, il faut quand même nuancer. Les musiques sont absolument divines, elles proviennent de la version Neo·Geo CD. Quant aux bruitages et autres digitalisations vocales, c'est un peu moins bon que sur Neo·Geo, le timbre est moins clair, comme si on les avait compressés. Il semble que là aussi, on ait fait quelques économies.

Enfin, la jouabilité sera convenable pour le joueur très occasionnel qui ne connaît pas la version originale. Pour celui qui a fait ses armes sur Neo·Geo, les repères sont complètement faussés par l'animation. Les timings sont également différents, d'une part à cause du manque d'étapes d'animation, d'autre part à cause de la vitesse modifiée.

 
Bilan
 
 

SNK est un grand maître lorsqu'il officie sur Neo·Geo. C'est un éditeur à même de proposer des titres rivalisant sans aucun problème avec les hits de Capcom. Sur Neo·Geo CD, les jeux sont également franchement bons grâce à la mémoire vidéo importante de la console. Sur une console moins bien lotie de ce point de vue, SNK se perd et fait les mauvais choix. Il n'arrive pas du tout au niveau de Capcom sur un défi aussi relevé : faire un jeu de combat en 2D correct sur une console telle que le PlayStation. Samurai Shodown III est largement meilleur sur Neo·Geo AES, MVS, CD, CDZ, ou tout ce qu'on voudra. Un jeu à éviter.

- Le mode Versus (sauf par rapport à la Neo·Geo CD)
- Les musiques instrumentales sublimes (sauf par rapport à la Neo·Geo CD)
- Aucune censure (et ce, sans astuce)

- Animation totalement massacrée
- Jouabilité altérée

Tarma

 
     

   




 

SITES FILS