2020 Super Baseball
 
 

 
     

Ah le futur... Ses voitures volantes, ses voyages intergalactiques... et ses sports pratiqués par des robots. Sur Neo·Geo, il y a eu deux jeux du genre, Soccer Brawl et 2020 Super Baseball. Ce dernier est enfin adapté sur la Sega Mega Drive en mars et avril 1994, prenant le nom de Super Baseball 2020 au passage en Occident. Développée par NuFX pour le compte d'Electronic Arts, cette cartouche pèse pas moins de 16 Mbits, ce qui est très respectable : par exemple, 2020 Super Baseball occupe 12 Mbits sur Super Famicom.
Pour ceux qui ne connaissent pas encore la version originale de 2020 Super Baseball, il est plus que temps d'aller ici.

Ce portage s'annonce plutôt bien avec une intro très proche de l'originale, mis à part les lettres S, U, P, E et R qui ne défilent plus ainsi que l'écran-titre qui perd son joueur en gros plan.


Les menus ressemblent beaucoup à ce qu'on trouve sur Neo·Geo et Super Famicom... mais que c'est illisible ! Ici, point de fond bleu pour faire ressortir les caractères blancs. Ces derniers se retrouvent bien mal agrémentés d'un fond vert criard bougeant frénétiquement. Le tout sur une musique très (trop ?) métallique. Bref, on a vu mieux pour détendre et donner envie de jouer.
Et pourtant, notre 2020 Super Baseball se défend bien, côté menus. On y retrouve les deux modes de jeux, les deux ligues avec 6 équipes chacune ainsi que le mot de passe permettant de sauvegarder sa progression dans le jeu. Bref, si la forme est discutable, le fond est réussi.

La ligue Exciting correspond à un niveau de difficulté modéré tandis que la Fighting se montrera plus ardue. Chacune d'elle propose donc 6 équipes dotées de différentes statistiques avec des hommes, des femmes et des robots.
- P : Pitching Power (lancer de balle à la main)
- H : Hitting Power (renvoi de balle à la batte)
- F : Fielding Power (puissance des joueurs de champ)
- ? : Chance

Rien de la version Neo·Geo n'a été oublié : le choix du premier lanceur, l'explication des zones normales et spéciales, la présentation de l'unique stade (sans zoom, évidemment), tout y est. Concernant les zones normales, celle de faute est réduite, une grande partie des tribunes étant recouverte d'une vitre permettant à la balle de rebondir et de rester en jeu. Enfin on a toujours les zones de super sauts (en jaune) ainsi que celles qui bloquent la balle au sol (en rouge).

Ce 2020 Super Baseball sauce Mega Drive reprend les trois vues principales du jeu original. Une vue moyenne depuis le marbre, une vue éloignée de dessus pour les défenseurs et enfin une vue en gros plan généralement utilisée pour les arrêts de volée.

Le jeu sera entrecoupé de petites scènes ponctuant la partie comme les interruptions de match (afin de changer de joueur ou de booster l'équipe, moyennant finances), les blessures ou les changements de batteurs après plusieurs échecs successifs. C'est dynamique, c'est arcade et pourtant, on est sur Mega Drive.

Bon, il ne faut pas non plus se voiler la face, la Mega Drive n'est pas la Neo·Geo et cela manque un peu de couleurs en comparaison de la version originale. Mais honnêtement, ce n'est pas flagrant et cette adaptation est propre et soignée. Cerise sur la gâteau, elle se permet d'être légèrement plus détaillée que sa consœur tournant sur Super Famicom.
Quant à l'animation, même si les zooms ont ici disparu, on ne pourra reprocher à la Mega Drive ni lenteur, ni clignotements. Là encore, c'est propre et net.

Mega Drive
Neo·Geo

Concernant le son, il semble que les développeurs ont confondu le style futuriste avec une batterie (!) de cuisine. Si sur Neo·Geo les mélodies avaient certes un timbre métallique, sur Mega Drive c'est plus dans le style casserole qui casse les oreilles. Bon, même si c'est un peu exagéré, les musiques se montrent assez fatigantes à la longue et peu agréables en définitive. Elles sont complétées par quelques digitalisations vocales ainsi que des bruitages assez réussis.

Super Baseball 2020 est facile à prendre en mains, que ce soit avec une manette à 3 boutons ou celle à 6 boutons. Les joueurs répondent parfaitement et on peut donner des effets à la balle qu'on soit lanceur ou batteur. Ces mêmes joueurs qui se fatigueront (ou se détérioreront s'il s'agit de robots) et qu'il faudra donc remplacer opportunément. Enfin dernière douceur prévue par les programmeurs, le terrain se voit au bout d'un moment parsemé de mines.

 
Bilan
 
 

C'est sérieux, c'est visuellement convaincant, c'est complet, c'est jouable... Ce portage de 2020 Super Baseball sur la console de Sega est une vraie réussite. Il n'y a guère que les musiques qui sont réellement à critiquer, mais c'est tout. Les 16 Mbits employés ne sont pas gaspillés et le résultat en valait la peine.
Voilà un jeu qui saura contenter les possesseurs de Mega Drive adeptes du genre, en apportant une touche d'originalité et de plaisir arcade pour changer un peu des Sports Talk Baseball et autres Hardball '94. Quel dommage que Baseball Stars 2 n'ait pas eu droit à son adaptation !

- Adaptation de qualité
- Graphismes détaillés
- Sauvegarde par mot de passe

- Musiques fatigantes

Tarma

 
     

   




 

SITES FILS